Archives pour la catégorie Petit à petit

Objectif Tours – Jour 1

2015-01-06

Mon contrat de travail étant terminé… L’entrainement reprend !

Comme l’indique le titre de cet article, je m’entraine dorénavant pour me rendre à Tours en train.

Tours en train c’est en fait :
20′ de bus + 45 à 60′ d’un autre bus + l’attente dans la gare Montparnasse + 55 minutes de TGV + une vingtaine de minutes de voiture.

Mon premier objectif est donc d’être capable d’aller de chez moi à la gare Montparnasse sans douleur.
Le second sera de faire plus ou moins une heure de train de banlieue sans trop de douleur avant de me lancer dans l’aventure du TGV.

Aujourd’hui, j’ai donc pris la direction de la gare Montparnasse en décidant de m’arrêter quand je sentirais mes oreilles fatiguer… Résultat : Arrêt École militaire. Pas très loin de l’objectif.
Pour le retour, j’ai compliqué un petit peu l’exercice en prenant un bus à destination de la gare St Lazare… Eh oui… Retour en train !
Comme la douleur, après tout cela, était assez raisonnable (et mon frigo vide), j’ai enchainé avec les courses (je suis une grande malade je sais !).

Bilan au retour :
Douleur : 4/10
Acouphènes : 4/10
Fatigue : 5/10

Bilan après quelques heures de repos :
Douleur : 1/10
Acouphènes : 3/10
Fatigue : 6/10

À suivre !

Un an !

La Maison :-)
La Maison :-)

 

Un an !

26 décembre 2013. Le lendemain de Noël, c’est facile à retenir.
C’est ce jour là que tout a vraiment commencé.
Ce jour là que j’ai pris le bus d’abord pour quelques minutes, puis de plus en plus.
Ce n’était pas toujours évident, vous vous souvenez ?

Des jours et des jours à prendre d’abord 1 bus, puis 2, puis le train…
Des jours et des jours à raconter, partager, expliquer…

Et puis… La vie.

Voilà bien longtemps que je ne vous ai plus raconté mes aventures.
Pas que je me sois arrêtée, oh non, mais j’ai manqué de temps…
Vivre, ça prend beaucoup de temps et d’énergie… J’avais oublié !

Et puis j’ai travaillé aussi (le chômage m’a été bien utile mais avouons-le, avoir un travail c’est tout de même nettement plus confortable !).

Travailler la semaine et vivre le week-end, forcément, ça ne laisse plus beaucoup de place à l’écriture, j’en suis bien désolée !

Mais après un an, je ne pouvais plus rester silencieuse, il fallait que je vous raconte ce que je suis maintenant capable de faire !

Vous êtes prêts ?

Je suis maintenant capable d’aller chez Mr R. et de revenir le même jour (2×45’ de bus voir plus en cas d’embouteillages) sans bouchons ni casque.
Je peux passer 2 heures chaque semaine au centre équestre situé sur les quais (le passage des voitures ? Même pas peur !) sans bouchons ni casque.
Je peux partager un repas entre amis, même en présence d’enfants, sans devoir m’éclipser…Et ça, sans bouchons ni casque.
Je peux faire tout ça… LE MÊME JOUR !

Je peux passer 20 minutes à coté d’une cour de récréation sans bouchons ni casque (mais en ayant mal quand même… J’ai fait beaucoup de progrès cependant je n’espère tout de même pas de miracle !)
Je peux boire un verre dans un café moyennement calme après une heure de voiture (mais en ayant mal quand même… Pas encore de miracle mais ça pourrait bien venir !)
Je peux faire un aller-retour en train jusqu’à la gare St Lazare, passer 20 minutes dans la gare et savourer au retour le délicieux Whooper acheté par Mr R. (parce que bon, il ne faut pas exagérer, je ne suis pas encore capable de passer 20’ dans les files d’attentes interminables et bruyantes du Burger King, mais ça pourrait bien venir !)

Et ce n’est pas tout !

Pendant que vous profitiez de votre long week-end du 11 novembre, moi, je réalisais un exploit (oui oui, je peux au moins employer ce mot là !)
Ce week-end-là, j’ai fait ce que je n’aurais pas imaginé pouvoir refaire un jour… J’ai retrouvé MON Pays !
Chez moi, mon vrai CHEZ MOI (pas celui que j’habite en ce moment, non, le vrai de vrai, celui que j’aime), il se situe à quelques 300 km au nord.
Vous avez bien lu… 300 km d’autoroute… En voiture !
C’est Mr R. qui a décidé de la date.
C’est moi qui ai étudié les itinéraires, déterminé les haltes touristiques et choisi les hôtels.
Après échange avec le docteur L., il a été établi que le trajet aller, comme le trajet retour, se ferait en deux étapes… Le voyage s’est donc dessiné ainsi :
Départ angoissé de chez moi et sortie d’Ile-de-France un peu périlleuse un vendredi soir veille de long week-end.
Premier arrêt touristique et auditivement indispensable à Compiègne (joli centre ville).
Deuxième arrêt pour une nuit la plus réparatrice possible à Cambrai (évidemment, nous y avons fait acheté quelques bêtises).
Nouvelle étape à Mons (magnifique vue depuis le beffroi).
Et enfin… MON VILLAGE, MA FAMILLE.
Moins de 2 jours sur place et déjà il a fallu prendre le chemin du retour.
Première étape à Douai (Pas très reposante… Dans un pub. Mais c’était pour la bonne cause : revoir une amie pas vue depuis 10 ans !)
Une nuit à Amiens (J’ai moyennement apprécié le moment où toutes les cloches de la villes ont retenti probablement pour commémorer le 11 novembre – parce que j’étais dehors à ce moment là, évidemment ! – La ville est néanmoins très jolie, je me verrais bien y vivre un jour prochain)
Dernière pause à Beauvais et retour en Ile-de-France.
Bilan… 815 km.
(Il m’a fallu 2 semaines pour retrouver mon énergie et un niveau d’acouphènes acceptable ensuite mais je suis prête à recommencer dès demain !)

Cet incroyable voyage a fait tomber de nouvelles barrières…
Aujourd’hui, mes impossibles ont changé !

Prochain objectif… Tours en train.

Je vous raconterai.

À suivre !

Jour 105.

Encore !
Encore !

 

Aujourd’hui, j’ai eu l’impression de ne faire que de petites choses mais finalement, je me rends compte que toutes ces petites choses forment une grosse journée !

Pour commencer… Dentiste.
Et là, vous vous demandez pourquoi je vous en parle…
C’est tellement banal d’aller chez le dentiste.
Banal pour vous mais pas pour moi… !
Eh oui, le dentiste est un homme bruyant et en plus il joue tout près des oreilles.
Pas de chance, cette fois, l’engin de torture a fait un bruit imprévu… Très aigu et juste à coté de mon oreille. Aïe.

Donc, petite chose n° 1 : le dentiste (et accessoirement le bus pour y aller)

Petite chose n°2 : les courses et La Poste.
J’ai hésité à cause de la douleur et des acouphènes déclenchés par mon passage chez le dentiste mais comme il fallait le faire et que je passais devant…

Petite chose n°3 : poser un film opaque sur une fenêtre.
Oui, ça fait du bruit ! (Là je vous imagine surpris)
Séparer le film autocollant du film de protection fait le même bruit que dérouler du gros scotch brun… Pas très chouette pour mes oreilles il faut l’avouer.

Petite chose n°3 : prendre le bus quelques minutes pour faire la grande chose n°4

Grande chose n°4 : prendre le train, toujours pour une station mais sans bouchons cette fois.
Pour tout vous dire, je me suis tout de même bouché les oreilles quand un train est entré en gare sur une autre voie, puis quand un train sans arrêt est passé et enfin quand mon train est arrivé (le tout en moins de 2 minutes !).
J’aime le train mais qu’est ce que c’est bruyant ! Les annonces, les sonneries de fermeture de porte… Le son est vraiment fort !
Sur le moment, je n’ai pas eu de sensation de douleur, j’étais juste bien dans mon train et super fière d’en descendre, comme tout le monde !

Petite chose n°5 : un peu de magasinage de fille. Oh, juste un instant, le temps de rentrer de regarder quelques vêtements et de ressortir. La musique chez Cache-Cache était moins forte que d’habitude mais beaucoup trop pour que je puisse envisager de passer un moment à la caisse et encore moins d’essayer l’un ou l’autre vêtement !

Petite chose n°6 (la dernière) : faire cuire mes lasagnes (home made) au four (bruyant!) pendant 30 minutes.

Entre les étapes 5 & 6, il faut quand même que je vous avoue que je me suis un peu écroulée… La fatigue a gagné et je n’ai pas vu grand chose du documentaire que j’avais commencé à regarder !

Ce soir après un peu de repos, mes oreilles sifflent toujours, mais moins, la douleur est toujours présente, mais moins… Avec un peu de chance, tout aura disparu demain (c’est qu’il me reste un autre film à poser sur ma fenêtre moi !)

Bilan du soir :
Douleur : 4/10
Acouphènes : 6,5/10
Fatigue : 7/10

À suivre !