La grande aventure !

Ma nouvelle "maison" pour 5 mois.
Ma nouvelle « maison » pour 5 mois.

 

Hum… Je vous avais dit que je reprenais mon rythme de sorties avec pour objectif un voyage à Tours… Tout ça a un peu changé !
Être demandeur d’emploi a parfois des avantages, et dans mon cas, celui de me donner accès à une formation de 6 mois.

( Je vais finir par devoir remercier l’employeur qui a refusé d’adapter mon poste de travail à mon handicap !).

Mais qui dit formation, dit déplacements quotidiens…
Et c’est là que la grande aventure commence !

 À partir de chez moi :
. 10 minutes dans un bus rempli de collégiens et autres bavards
+ un peu d’attente sur le quai de la gare
(ouch les trains qui freinent)
+ 8 minutes de train
(facile !)
+ 20 minutes de bus
(pas trop de gens, pas trop de bruit)

À partir de chez Mr R. :
. 5 minutes de bus tout calme
(youpi !)
+ un peu d’attente aux portes de Paris
(et il y en a du monde à cette heure l !)
+ 40 minutes de bus pas vraiment calme
(avec en bonus une partie du trajet sur pavés)
+ 10 minutes de slalom pédestre entre les livreurs
et autres nettoyeurs de rue

Et au retour, la même chose, en plus long… Embouteillages obligent !
Le tout sans bouchons ni casque, évidemment !

Le problème, c’est que ce n’est pas tout…
24 stagiaires, ça parle, et ça parle fort même !

Cette formation est une rééducation à elle toute seule tant elle me confronte aux bruits !

Parfois, le travail en groupe est compliqué à cause des multiples discussions qui s’entremêlent et font très rapidement augmenter le niveau sonore. Parfois, je dois prendre la fuite et errer dans les couloirs en quête d’un peu de repos auditif.
Mais globalement, je m’en sors plutôt bien…
Pas sans douleur ni fatigue mais tout cela reste gérable !
En ce qui concerne les acouphènes, je dirais que leur niveau a sensiblement augmenté mais il n’en est pas au point de m’inquiéter puisque j’ai tendance à l’associer à la fatigue.
Bref… Tout va bien :-)

 

À suivre !

 

PS : J’allais oublier… Il semblerait que je ne sois pas la seule hyperacousique de l’école. Inutile de vous dire que je trépigne d’impatience à l’idée de rencontrer pour la première fois quelqu’un « comme moi » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>