Jour 102.

travauxputeaux

 

Ce soir, après le travail, j’ai décidé d’aller faire un tour chez Monsieur R.
Aller chez Mr., en semaine, après le travail, à l’heure à laquelle tous les travailleurs rentrent chez eux… Quelle drôle d’idée me direz-vous. Vous avez raison !

Je comptais sur le début des vacances pour que les embouteillages soient moins importants qu’en temps normal mais c’était sans compter sur … LES TRAVAUX…

1h30 de trajet ! (record battu !)
1h30 dans un bus ultra bruyant.
1h30 avec des annonces hurlantes à chaque arrêt.
1h30 avec des souffleries poussées au maximum pour lutter contre l’humidité ambiante (oui, parce qu’en plus, il pleuvait !).
1h30 avec des voix qui cherchent à parler plus fort que la ventilation pour se comprendre.
Et au milieu de cette 1h30, un changement de bus parce que le premier avait décidé de nous abandonner après avoir parcouru moins de la moitié du trajet en près d’une heure (le temps de trajet normal, du début à la fin de la ligne, tourne normalement autour d’une petite heure)

J’ai commencé le trajet, comme d’habitude sans protection, j’ai continué avec mon casque numérique, j’ai vite enchainé en y ajoutant mes bouchons et j’ai terminé en remplaçant mon casque numérique par mon casque de chantier.

Lorsque mon arrêt est enfin arrivé, inutile de vous dire que j’étais épuisée, que mes oreilles se vengeaient joyeusement de tout ce bruit en sifflant et soufflant tandis que la douleur me signalait évidemment que l’effort était peut-être un peu trop intense !

La soirée s’est passée tout en calme et douceur… J’en avais bien besoin !

Bilan du soir :
Douleur : 6/10
Acouphènes : 8/10
Fatigue : 8/10

À suivre !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>