Jour 101.

La jolie lumière du soleil qui commence à se coucher.
La jolie lumière du soleil qui commence à se coucher.

 

Après ma journée normale d’hier, il m’en fallait bien une un peu mieux que normale…

Ce soir, je suis rentrée en bus de chez Monsieur R. sans bouchons ni casque !

Bilan du soir :
Douleur : 5/10
Acouphènes : 6/10
Fatigue : 7/10

À suivre !

Jour 100.

100

 

100e jour… Un jour normal…

Pour ce 100e jour, je voulais faire quelquechose d’exceptionnel mais, après discussion avec celui qui partage mon aventure un peu plus que les autres, j’ai réalisé que ce qui est exceptionnel, ce sont tous ces détails du quotidien qui ne sont plus des problèmes, toutes ces petites choses qui sont si grandes pour moi…
Alors, voilà, ce 100e jour sera NORMAL !

Monsieur R., Mini R. et moi avons fait les courses.
Nous avons ensuite fait fonctionner le lave vaisselle et je suis restée dans la pièce une bonne partie du temps.

Un samedi normal… Normal aujourd’hui mais pas lorsque je me suis lancée dans cette aventure !

100 jours et tant de changements !
Tant de choses que je peux faire aujourd’hui, que je ne pouvais même pas imaginer en décembre dernier.

Tout n’est pas encore simple, loin de là mais plus rien n’est impossible !

Vous êtes prêts à me suivre ?
Parce que moi, j’ai bien l’intention de continuer jusqu’à ce que ce blog n’ait plus de raison d’être… Jusqu’à ce que je puisse tout faire comme vous et que ce soit… NORMAL !

À suivre !

Jour 99.

Quand le pont est traversé, le week-end est commencé !
Quand le pont est traversé, le week-end est commencé !

 

Après une bien trop longue semaine de travail et un remplissage de frigo, quoi de mieux qu’envisager un chouette week-end avec mes 2 hommes ?
Pas grand chose, alors, c’est parti… Bus !

D’habitude le bus qui m’emmène chez Monsieur R. est plutôt sympa, il ne crie pas et ses usagers non plus… Je l’aime bien mon bus…
Enfin je l’aimais bien jusqu’à aujourd’hui !

Premiers hurlements… Une petite fille visiblement très heureuse… Des hurlements de joies… Bah oui, c’est sympa la joie, mais pas pour mes oreilles :-/

Hurlements suivants… La voix qui annonce les arrêts a décidé de crier au point que je tente un changement de place pour m’éloigner du diffuseur.

Mauvaise idée, en rejoignant le fond du bus, je me suis trouvée juste à coté d’un groupe d’adolescentes. Je vous évite la description sonore, vous savez…

Au départ des ados, c’est un petit garçon qui a pris le relais en parlant fort fort fort…

Vous n’imaginez pas à quel point j’étais heureuse de descendre !

Bilan du soir :
Douleur : 5/10
Acouphènes : 5/10
Fatigue : 8/10

À suivre !