Jour 59.

grisaillemars

 

Petite journée mais… Journée efficace.

J’ai commencé par un bref passage dans la boutique Cache-Cache proche de mon arrêt de bus du jour.
Cette boutique a la mauvaise idée de se prendre bien trop souvent pour une boite de nuit. C’était le cas aujourd’hui. J’ai avancé un peu dedans, me suis fait mal (logique) ai fait demi tour et au moment de sortir – sans que je n’ai rien dit –  une des vendeuses a eu pitié des oreilles de l’ensemble des gens présents et nettement baissé le volume… J’ai donc fait demi-tour (encore) et pris le temps de regarder les vêtements, sans rien acheter, mais ça, vous en avez l’habitude… Je regarde beaucoup (j’ai des années de magasinage en retard!) mais j’achète peu.

Étape 2 : le bus. Vieux et bruyant.

Étape 3 : Que faire arrivée à la Porte de Champerret ?
J’aurais bien eu envie de prendre un autre bus mais comme j’avais déjà mal et les oreilles bouchées, je me suis dit que ça n’aurait pas été très raisonnable. J’ai donc décidé d’avancer dans ma traditionnelle rue de balade et de voir jusqu’où j’irai avant que la pluie de m’arrête.
Finalement, pas de pluie et une bonne surprise. J’ai croisé par hasard (!) mes anciens employeurs (les gentils, pas ceux dont j’ai déjà parlé ici) à qui j’étais toute fière de montrer que j’étais maintenant capable de faire l’aller-retour jusqu’au 17e arrondissement.
J’ai un peu forcé pour discuter une dizaine de minute avec eux dans un carrefour très bruyant mais ça m’a fait plaisir !

Ce soir, le désagrément majeur est la fatigue. Les acouphènes sont raisonnables. La douleur présente mais pas insupportable.

À suivre !