Jour 56.

Tout est dit !
Tout est dit !

 

Aujourd’hui, ma journée a commencé tout en douceur et j’en avais bien besoin avant les 45 minutes de marche qui me séparent de la consultation de madame N.

Elle m’a réexpliqué la relation du niveau de cortisol et de la perception des acouphènes en reprenant dans mon récit de ces trois dernières semaines des éléments que je n’avais pas reçus comme stressant mais que j’avais pourtant probablement ressenti comme tel. Intéressant. Objectif… Homéostasie !

Elle m’a aussi présenté différents exercices. Je reste perplexe mais je remarque ce soir que la ré-explication de cette histoire de taux de cortisol a vraisemblablement calmé les inquiétudes qui se baladaient dans mon esprit et assez incroyablement calmé ma perception des acouphènes… Le cerveau est vraiment un truc bizarre !

Après le rendez-vous, je pensais directement rentrer chez monsieur R. puis chez moi mais le beau temps et l’envie de bouger ont été plus fort. J’ai alors mis mes bouchons et pris la route !

Après m’être ravitaillée chez mon fournisseur de sandwich préféré (Coucou mademoiselle G.), je me suis dirigée vers la galerie SHAG (Seriously Hazardous Art Gallery). Il y a longtemps que j’avais envie d’y aller sans en avoir le courage ou l’occasion. Ils ont une communication vraiment sympa (regardez la photo d’illustration de cet article) et l’accueil fût à la hauteur !

En ce moment (et jusqu’au 19 avril) ils exposent les œuvres du sculpteur Alban Lanore & du peintre Guillaume Seff.
J’ai beaucoup aimé.
Particulièrement le travail de Guillaume Seff qui s’articule autour de la thématique «La suture du monde».
« Chaque peinture est une trace, celle d’un passage, où la vie s’est laissée. Marque temporelle, elle contient le ressenti, la charge émotionnelle de ce qu’il reste. »
Je vous le recommande !

Après la culture, un peu de commerce avec un petit (tout petit) tour par Les passages avant de retrouver le merveilleux canapé de Monsieur R. pour une petite (toute petite) pause bien méritée puis de reprendre mon taxi direction la maison.

Ce soir, grosse fatigue mais douleur et acouphènes très raisonnables par rapports aux efforts de la journée.

Demain, je vais tout de même rester sage et me reposer calmement histoire de prendre soin de mon taux de cortisol !

À suivre !