Jour 49.

La galerie glauque (et encore, le soleil améliore les choses !)
La galerie glauque (et encore, le soleil améliore les choses !)

 

Lundi… C’est reparti !

Il faut que je vous prévienne. Dans les prochains jours, voir même les prochaines semaines, vous risquez d’avoir une impression de déjà-vu.
Puisque mes oreilles m’ont fait une frayeur, je suis dans l’obligation de recommencer tout doucement à les faire travailler. Je vais donc reprendre mon programme de balades presqu’au début en faisant bien attention de ne pas trop dépasser les limites mais plutôt de les repousser petit à petit.
Me freiner est très frustrant mais je pense que c’est nécessaire pour continuer à avancer.

Aujourd’hui mes motivations culinaires m’ont menées à faire des courses. J’ai donc choisi d’aller au magasin Carrefour Market de la galerie glauque (vous vous souvenez ?).

La musique dans la galerie ne m’a posé aucun problème. Mais cette fois, je pense que c’est vraiment parce qu’elle était moins forte. Dans le magasin, à part une certaine gène en passant sous les haut-parleurs et à la caisse, pas de soucis majeur.

Dans le bus du retour, je me suis à nouveau surprise à partir dans mes pensées. Ce qui  me semble plutôt bon signe puisque cela signifie que je ne suis envahie, ni par la douleur, ni par les acouphènes, ni par une angoisse quelconque.

L’angoisse justement, c’est au moment de rentrer chez moi qu’elle a pointé le bout de son nez. Je remarque que depuis l’augmentation du niveau de mes acouphènes, je redoute le moment de rentrer et de les retrouver. En effet, quand je suis dehors, en général, grâce au bruit ambiant je ne les entends pas. J’appréhende donc le retour dans une atmosphère plus calme.

Après cette petite sortie bien sage, douleur raisonnable, acouphènes supportables et pas vraiment de fatigue.

J’ai donc enchainé avec lessives et cuissons (mon four, même en mode four seul, fait le même bruit qu’un micro-onde, c’est donc un exercice à lui tout-seul !).

Après cet épisode de desperate housewife, tout a un peu augmenté (douleur, acouphènes & fatigue) mais rien de grave.

Et maintenant… Repos !

À suivre !