Jour 20.

batteur

 

Aujourd’hui, j’avais peu de temps à consacrer à mes oreilles.
J’ai donc choisi un objectif rapide à atteindre.
Un objectif à l’utilité double… Faire reculer mon hyperacousie et satisfaire mes velléités culinaires.
Je vous explique.
À chaque fois que je veux tenter de cuisiner un nouveau truc, la recette dit « battez les blancs en neige » et… Je n’ai pas de batteur.
Un coup d’œil sur le site de Darty et je découvre que cet objet, qui semble hautement indispensable, est plutôt bon marché.
Un magasin Darty se trouvant à une vingtaine de minutes de chez moi, mon objectif du jour était tout trouvé : acheter le fameux ustensile !

Trajet aller en bus. Pas de problème.
Achetage d’objet. Pas de problème. (Je ne me suis pas approchée du rayon TV trop bruyant)
Attente du bus du retour un peu longue sur une avenue plutôt passante. Douleur raisonnable.

Et enfin… Le bus… Bondé.
Aucun soucis avec le bruit, les gens ne parlaient pas trop fort.
C’est avec la promiscuité que j’ai eu du mal…
Quand on est hyperacousique, que l’on a renoncé aux transports en commun depuis longtemps, on en oublie ce genre de petit désagrément. Je crois qu’il va falloir que je réhabitue mon cerveau au monde !

Deuxième partie de journée, après mon RV (le truc qui ne me laissait pas beaucoup de temps pour mes oreilles), je suis passée devant la boutique Cache-cache. D’habitude je ne peux y entrer parce que là aussi, ils se prennent pour une boite de nuit !
Aujourd’hui, la musique était forte mais supportable sur une durée limitée… Résultat… Un joli pull soldé est venu enrichir ma garde-robe.

En continuant mon trajet vers la gare pour refaire mon stock de tickets de bus, je me suis dit que, peut-être, bientôt, je serais en mesure de tenter de remonter dans un train… Pas tout de suite mais prochainement j’espère !

Ce soir, quasiment aucune douleur, acouphènes normaux… Il faut croire que les exercices étaient simples. Demain, si j’en ai le temps, je projette un truc nettement plus complexe (non pas le train)…

À suivre !