Jour 18.

ruelaugier
Ça ne se voit pas comme ça mais la ville était loin d’être déserte à l’heure de la sortie des écoles !

 

Toujours plus loin, plus fort, plus vite…
(Non, non, ne me remerciez pas de vous mettre le générique d’Extrême Limite dans la tête )
Bon, dans mon cas, c’est surtout « Toujours plus loin ».
Comme prévu, j’ai allongé ma balade parisienne…

Petit à petit j’avance dans la capitale.
Aujourd’hui, j’ai rejoins l’Avenue Niel. Ça ne parlera probablement qu’aux parisiens, et encore à ceux qui connaissent le 17e, mais disons que comme je n’ai pas vraiment regardé l’heure, c’est le seul repère que je puisse donner.

Je pense avoir passé approximativement 30 minutes dans la ville, incluant le temps d’attente avant que le bus ne reparte.
Ajoutons à cela une quarantaine de minutes de bus pour faire l’aller-retour, je crois qu’on peut dire que j’ai bien travaillé !

Et ce n’est pas tout… À mon retour dans ma petite ville, des camions typiques d’un tournage ont attiré mon attention, je me suis donc détournée de mon chemin pour aller y jeter un oeil (les tournages agissent sur moi comme des aimants, sachez-le !).
Tournage en intérieur, je n’ai rien vu des coulisses de la fiction de TF1 qui avait pris ses quartiers dans le mien. Pas grave, ça m’a tout de même fait « travailler » les oreilles… Et les jambes !

Ce soir je sens que l’effort a été soutenu, mes oreilles sont sensibles et je suis très fatiguée.
Demain, je vais peut-être aller moins loin, il y a une expo que j’aimerais voir dans une ville voisine, ça tombe bien !

À suivre !