Jour 1.

sub

 

L’objectif du jour… Un Subway !
J’adore le Subway.  Il n’y a en a pas dans ma ville, c’est donc un objectif parfait.

Pour y arriver… Une vingtaine de minutes de bus.

Tout à commencé facilement. Je suis arrivée en même temps que le bus. Pas d’attente bruyante.
Le trajet s’est avéré moyennement douloureux. Très supportable en tout cas.
Arrivée à mon arrêt… Oups, j’ai oublié mon plan.
Qu’à cela ne tienne, je m’en souviens à peu près, je me lance en quête du sandwich tant attendu.
Aïe une grande avenue à longer sans savoir exactement si c’est le bon chemin… Je tente. Et j’ai raison. Je fini par trouver.

Le restaurant est décevant et les produits pas très frais… Pas sûre que j’y revienne.

Comme la douleur est raisonnable, je décide d’aller faire un tour dans la galerie commerçante avoisinante…
Glauque très glauque et musique trop forte pour moi.
Je rentre, fais un tour, ressors.
Tente une autre entrée, fais un tour, ressors.
La dernière tentative fut la bonne et me voilà en pleine errance dans un carrefour Market à la musique raisonnablement trop forte.

Au moment de passer à la caisse, pas de chance, je choisis celle qui se trouve juste en face de la boutique qui refait des clés. Stoïque, je ne change pas de caisse. Bon, maintenant il faut retrouver la sortie dans ce dédale de boutiques fermées.
Pas de chance, la sortie choisie m’oblige à passer à coté d’un lave-auto en fonctionnement. C’est trop pour moi. Je préfère encore réaffronter la musique de la galerie… Je erre et fini par… Revenir sur mes pas. Bon, la voiture est propre, je peux passer cette fois.

Longer l’avenue bruyante, attendre le bus, faire le trajet en sens inverse et rentrer parce que c’est bien beau de faire travailler mes oreilles et mon cerveau mais j’ai un Subway pas frais qui m’attend dans mon sac moi !

À la fin de cette première journée, je suis épuisée mais très contente. Douleur et acouphènes m’accompagnent mais je suis assez heureusement surprise de leur niveau après 2 heures d’effort intense dont 35 minutes de bus et le tout sans bouchons.

À suivre !